5 ans d’atelier débat philosophique

Depuis cinq ans, Marie Laure Burnichon, visiteuse au CP de Bois d’Arcy, propose, à raison d’une fois par semaine hors vacances scolaires, des ateliers « débat philosophique ».

Ouvert à tous

Bois-d’Arcy, le 24 juin. Michel, incarcéré pour 13 mois, arrive à « relativiser » grâce à l’atelier philo, confie-t-il. LP/LM.

Les détenus sont invités à participer par l’intermédiaire d’une information écrite qui stipule qu’il ne faut pas être savant pour venir, mais être à l’écoute des autres pour donner son opinion sur des sujets tels que : le bonheur, le courage, le pardon, l’amour, le pouvoir, la liberté, la tolérance…

Après lecture d’un texte d’introduction, les participants sont invités à dire ce qu’ils pensent du sujet. Toutes les propositions sont inscrites au tableau pour aider à ne pas oublier des suggestions. Le débat est ouvert avec le respect de la parole de chacun sans jugement et avec bienveillance. Puis, dans un deuxième temps, les personnes répondent par écrit à cette problématique. Lecture est faite par chacun d’eux pour relancer le débat. L’animatrice rédige un compte rendu à l’aide de ces écrits qu’elle leur remet la semaine suivante. À la fin de la séance, le sujet du prochain atelier est tiré au sort parmi ses propositions.

L‘intérêt des parlementaires

Afin de témoigner et de faire connaître les actions de l’ANVP, la section a organisé des rencontres avec des parlementaires. C’est à cette occasion que Didier Baichère, député des Yvelines, a manifesté son souhait de participer à l’atelier. Ce député est venu au mois de juin 2019 et a pris la parole comme n’importe quelle personne du groupe. Le constat de tous (parlementaire, direction du SPIP, CPIP qui s’étaient joints à nous) est que la parole circule bien, qu’elle est libre, bienveillante. Cette activité permet à chacun de se poser, de réfléchir à son propre chemin de vie et d’envisager un avenir avec de nouvelles clés pour éviter la récidive.

Paroles de participants

  • Vive la philo qui fait mal au crâne.
  • La philo m’a vraiment touché car c’est un carré où l’on peut parler tranquillement, ouvrir des débats.
  • Je suis heureux d’avoir participé à l’atelier philo, ça me donne du courage et augmente mon expérience. Je vous remercie.
  • L’atelier philo renforce le moral, il évacue aussi les soucis dans la tête et permet de libérer des choses que certaines personnes ont du mal à dire.
  • La philo m’a permis d’avoir une autre idée de la vie, que la maîtrise de soi est importante, qu’il faut savoir pardonner, savoir se faire entendre. Le courage et l’amour sont des éléments essentiels chez un être humain.
  • Dans l’atelier philo, il y a eu un grand bonheur, ça m’a permis d’apprendre. La philo est un débat sans fin sur chaque thème. Elle peut nous aider à mieux rebondir dans les choses de la vie, le respect et l’aide des uns et des autres. Mais, surtout, on y trouve la liberté de s’exprimer, de s’écouter.

Marie-Laure Burnichon
Visiteuse au CP de Bois d’Arcy

En complément, lire l’article du Parisien du 4 octobre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s