Marie-Paule Héraud décorée de la légion d’honneur à la maison d’arrêt de Limoges

Marie-Paule Héraud avait proposé la maison d’arrêt de Limoges, où elle visite des personnes détenues depuis 23 ans, pour la cérémonie de remise des insignes de la légion d’honneur.

Remise de la Légion d’honneur à Marie-Paule Héraud

Alain Pompigne, DISP de Bordeaux, avait accepté cette idée avec enthousiasme. Mohammed Ed-Dardi, directeur de l’établissement, l’a mise en œuvre. Anne Lavaud, directrice de la maison centrale de St Martin en Ré, elle-même chevalier de la légion d’honneur, a remis à Marie-Paule la décoration.

En plus du personnel d’encadrement, de surveillance et des différents services de la maison d’arrêt , une quinzaine de personnes avaient pu être invitées, compte-tenu de l’exigüité des locaux : membres de la famille, responsables associatifs, et naturellement visiteurs et visiteuses, de Limoges, Poitiers et Bordeaux.

Dans son allocution, Alain Pompigne a souligné l’importance du rôle des visiteurs : « la grande richesse de l’action des visiteurs de prison est de ne pas juger, de ne pas vouloir savoir mais simplement d’être là, présents, auprès de celui qui souffre de la perte de sa liberté, du déclassement social, de l’isolement. »

La légion d’honneur récompense 43 années de services dans le secteur associatif : animation d’ateliers dans un hôpital d’enfants, engagement à l’Association des Paralysés de France et présidence de l’URIOPSS (Union d’organismes à caractère social et médico-social). Et puis, en 1996, dans le cadre de l’Association Éducative, Sportive et d’Aide aux Détenus, l’animation d’un atelier d’activités manuelles au quartier femmes de la maison d’arrêt de Limoges. Quelques années plus tard, elle en prendra la présidence. Depuis 1997, Marie-Paule est visiteuse de prison. Elle a siégé plusieurs années au Conseil d’administration de l’ANVP, notre association qu’elle a présidée de 2007 à 2011.

Au long des années, Marie-Paule a accompagné 73 personnes. La plus jeune avait 16 ans, la plus âgée, 68. Des hommes, des femmes, quelques mineurs. Elle s’exprime ainsi : « L’accompagnement de personnes incarcérées par un bénévole ne se raconte pas facilement, il se vit dans la plénitude d’une visite en tête à tête où tout doit être authentique. Il n’y a pas de place pour le paraître. Tout simplement une présence, un mot, un sourire, un regard chaleureux et quelquefois le silence. »

Et encore : « Je suis en face à face avec un homme, une femme, un être humain avec ses faiblesses et ses forces, avec ses doutes et ses espoirs, comme vous, comme moi. L’acte commis n’a jamais influé sur l’attention que je lui porte. Des souvenirs… j’ai été témoin par trois fois de mariage célébré en détention…Plus bouleversant, le décès d’un bébé… Des témoignages de remerciements, de reconnaissance, de nombreux courriers… »

Xavier Denecker, président de l’ANVP

Marie-Paule Héraud est visiteuse de prison et membre de l’ANVP depuis 1998. Elle fut présidente de l’ANVP pendant de nombreuses années. Elle est encore formatrice au sein de l’association et présidente de la section de Limoges.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s